Technologie, la place financière se dote d’un «Finlab»

0
17 456
Advertisement

Un «FinLab» de la place financière, un laboratoire de Fintechs dédié au développement de l’innovation technologique dans le marché financier a été lancé mercredi à Alger lors du 5ème colloque du conseil scientifique de la Commission de surveillance en opérations de Bourse (Cosob).

En marge de ce colloque, consacré aux «enjeux de la Fintech», le président de la Cosob, Abdelhakim Berrah, a déclaré à la presse que ce laboratoire, qui regroupera des acteurs financiers comme les banques et les compagnies d’assurance, des universités et des Start-up, travaillera pour «Transformer, en business, des idées innovantes visant la modernisation du secteur financier».

Lancé par la Cosob en collaboration avec le ministère des Finances et la société de la Bourse d’Alger, ce laboratoire de Fintech, qui regroupera les start-up activant dans le secteur de l’innovation technologique applicable aux services financiers, sera financé par les banques et compagnies d’assurances membres, des dons et, éventuellement, des financements boursiers participatifs et des prélèvements sur certains Fonds publics, a précisé M. Berrah.

Le champ d’intervention du Finlab s’étend du financement alternatif des entreprises, jusqu’au paiement en ligne, en passant par la gestion d’épargne et les prêts afin d’offrir aux clients des services de meilleure qualité et moins coûteux, a-t-il ajouté.

«La mission de ce laboratoire s’articule autour de trois objectifs : financer, innover et former», a-t-il résumé.

Intervenant lors du colloque, le directeur des Etudes de Paris Europlace, en charge des relations avec l’Afrique, Karim Zine Eddine a présenté les enjeux et les objectifs de l’AfricaFinlab, le laboratoire qu’il vient de lancer pour soutenir le développement de la finance africaine.

Ce laboratoire, initié par les places financières africaines et française, fédérant des entreprises émettrices, Banques, assurances, marchés boursiers, autorités de marchés, banques centrales, et Banques de développement, vise à «accompagner la finance africaine dans la nouvelle ère de la finance mondiale, qui est une finance plus directe, digitale, innovante et fortement consommatrice de compétences et de talents», a-t-il souligné.

Evoquant la Fintech dans le monde, il a indique qu’elle reposait sur six segments d’activités que sont les paiements, le provisionnement du marché, la gestion des investissements, la levée de fonds, les dépôts de prêts et les assurances.

Les investissements en Fintech ont atteint 36,6 milliards de dollars (mds USD) en 2017, dont 20 mds USD en Asie, 12 mds USD en Amérique, 3,4 mds USD en Europe.

En Afrique, ces investissements ont été de 1,2 milliard USD, réalisé notamment par le Nigéria, l’Egypte et l’Afrique du Sud. Ce dernier est devenu un leader continental en matière de Fintech grâce à l’étendue et la qualité de son infrastructure Internet, a précisé le même expert.

Lors du colloque, un Lexique financier édité par la Cosob, en langues arabe, française et anglaise, a été distribué à l’assistance.

Ce Lexique adopte le lexique officiel pratiqué par les autorités de régulation boursière dans les pays arabes.

Par la même, des trophées ont été décernés aux membres du Conseil scientifique de la Cosob.

Algeria | Djazairy ft. CH3.

Une version de cet article a été imprimée aujourd’hui dans l’édition Djazairy Newspapers. Commande de réimpressions | PDF | Souscrire

Les opinions exprimées dans les commentaires sont celles des propriétaires et non celles de Djazairy Newspapers. Les propos qui incluent des abus envers des personnes, d’un peuple ou d’un État seront annulés. Il est rappelé aux visiteurs qu’il s’agit d’un site d’information généraliste et économique et n’accepte pas les racontars politiques, idéologiques ou religieux.


Genesis 2020 | Sponsorisé

Avec ses pertes continues, est-il temps de changer de stratégie pour Uber ?

Uber avait été intelligent - ou probablement chanceux - d’être inscrit au marché boursier avant WeWork, qui avait frappé l’ambiance ...
Lire la suite…

Comment les entreprises trompent-elles les consommateurs?

Pour augmenter leurs profits, les entreprises recourent à divers moyens légitimes, tels que la décision d’améliorer leurs produits, cherchent à ...
Lire la suite…

Repensez-y, la production conduit toujours vers la croissance

Beaucoup associent l'augmentation de la production à la croissance et à la prospérité économique. Bien que cette prémisse ait un ...
Lire la suite…

Vengeance d’Adam Smith

Ou, comment Trump pousse-t-il à bout le plus long cycle de croissance de l'histoire des États-Unis d'Amérique ? En juillet, ...
Lire la suite…

Madame Soleil, l’horoscope au Club Dorothée

Non, ce n'est pas une blagues sur les blondes ou sur la canitie. D'après les données du FMI, l'économie mondiale ...
Lire la suite…

William Deming et le sursaut Japonais

En 1980, la chaîne de télévision américaine NBC a envoyé une de ses équipes au Japon dans le but de ...
Lire la suite…

La croissance de l’économie algérienne atteindra 1,9% en 2020

La Banque mondiale (BM) prévoit une croissance de l'économie algérienne de 1,9% durant l'année 2020, en hausse de 0,2 point ...
Lire la suite…

« Le paradoxe de Triffin » et la prophétie de l’effondrement de « Brighton Woods »

En 1960, l'économiste américano-belge Robert Triffin témoigna devant le Congrès et n'hésite pas un instant à critiquer sévèrement le système ...
Lire la suite…

Kelatma | Sponsorisé

2020 devra être l’année d’un véritable essor du secteur du tourisme en Algérie

Abdelkader Benmessaoud, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, a affirmé à Oran que 2020 devra être l’année d'un véritable essor ...
Lire la suite…

La prochaine révolution dans le monde du tourisme

Les entreprises de voyages et d’aviation utilisent souvent des technologies modernes pour faciliter leurs tâches, comme un système de tarification ...
Lire la suite…

Adrar va vulgariser les potentialités touristiques pour la réussite de la saison

Le secteur du tourisme et de l’artisanat dans la wilaya d’Adrar s’emploie à promouvoir les opportunités de vulgarisation des diverses ...
Lire la suite…

Tourisme saharien, nécessité de diversifier les activités et d’ouvrir de nouvelles voies dans les régions sud

Le ministre du Tourisme et de l'artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a affirmé à Alger la nécessité de diversifier les activités touristiques ...
Lire la suite…

Vers la création de pôles d’excellence de tourisme en Algérie

Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a fait état mardi à Chlef de préparatifs pour la création ...
Lire la suite…

Parc hôtelier, 12.000 nouveaux lits en 2019

Le parc hôtelier a été renforcé au niveau national de "12.000 nouveaux lits" au cours de l’année 2019, a affirmé ...
Lire la suite…