Sonatrach, des contrats gaziers à long termes prochainement renouvelés

0
71 116
Advertisement

La Société Nationale des Hydrocarbures (Sonatrach) annoncera prochainement le renouvellement de ses contrats gaziers à long terme avec certains pays, après avoir renouvelé, en 2018, les contrats avec quatre pays européens, a indiqué son P-dg, Rachid Hachichi.

« Depuis l’an dernier, Sonatrach a renouvelé ses contrats de gaz avec Naturgy (Espagne), Galp (Portugal), Botas (Tukey) et Eni et Enel (Italie). D’autres annonces seront rendues publiques dans les prochains mois », a avancé M. Hachichi dans un entretien accordé au magazine d’analyse énergétique, Petroleum Economiste.Interrogé sur un éventuel impact du mode de tarification appliqué dans ces contrats sur la flexibilité du pays par rapport à ses clients, M. Hachichi a tenu à souligner que l’Algérie proposait un ensemble  « équilibré » de services et que la tarification n’était qu’un élément parmi tant d’autres.   

« Comme vous le savez, un contrat de gaz n’est pas seulement une question de prix. Il s’agit d’un ensemble de paramètres, comme la sécurité d’approvisionnement à long terme, la flexibilité saisonnière, la flexibilité à court terme et le niveau de paiement que tous nos clients apprécient », a-t-il répondu.

La tarification offerte par les centres de tarification (Hub pricing) « n’offre pas cet ensemble de services », a-t-il soutenu.

« Nous pensons donc que Sonatrach continue de proposer un ensemble équilibré de services dans ses contrats de gaz à long terme, la tarification n’étant qu’un élément », a encore souligné M. Hachichi.

Soutenir la production de GNL

A une question sur les perspectives d’augmentation des exportations algériennes de GNL dans les années à venir, il a rappelé que la place qu’occupe la Sonatrach dans le marché du GNL « lui offre aujourd’hui un avantage concurrentiel en termes de flexibilité sur son marché naturel, à savoir l’Europe, et lui permet de valoriser son gaz sur des marchés lointains offrant des opportunités d’arbitrage ».

Les capacités actuelles de production de GNL, totalisant près de 100 milliards de m³, « peuvent soutenir nos volumes de production tout en nous offrant un outil précieux pour sécuriser nos livraisons et pour mieux rentabiliser notre gaz », a-t-il assuré.

A la question de savoir comment la Sonatrach parviendrait-elle à équilibrer la demande interne croissante sur l’énergie tout en maintenant, voire en augmentant, ses volumes d’exportation, le premier responsable de la compagnie a indiqué que plusieurs démarches sont entreprises pour réaliser ce double objectif.

Pour renforcer ses exportations gazières, l’Algérie mise sur le développement du commerce de l’énergie, l’augmentation de la capacité de l’infrastructure d’exportation, telle que le gazoduc Medgaz vers l’Espagne, et la construction d’une nouvelle jetée de GNL à Skikda.

Pour satisfaire la demande nationale croissante, le pays mise surtout sur l’augmentation du nombre de champs et l’optimisation de l’utilisation des champs existants, a-t-il précisé.

L’augmentation des nouvelles découvertes sur le terrain, poursuit M. Hachichi, entre dans le cadre de l’amélioration de la performance de la stratégie d’exploration et devrait permettre d’accroître le nombre et le volume des découvertes.

Une meilleure mobilisation des réserves et une amélioration des performances en matière de forage, de puits et de volumes constituent, poursuit-il, les autres actions engagées par l’Algérie pour satisfaire la consommation énergétique interne.

Algeria | Djazairy ft APS.

Une version de cet article a été imprimée aujourd’hui dans l’édition Djazairy Newspapers. Commande de réimpressions | PDF | Souscrire

Les opinions exprimées dans les commentaires sont celles des propriétaires et non celles de Djazairy Newspapers. Les propos qui incluent des abus envers des personnes, d’un peuple ou d’un État seront annulés. Il est rappelé aux visiteurs qu’il s’agit d’un site d’information généraliste et économique et n’accepte pas les racontars politiques, idéologiques ou religieux.


Genesis 2020 | Sponsorisé

Avec ses pertes continues, est-il temps de changer de stratégie pour Uber ?

Uber avait été intelligent - ou probablement chanceux - d’être inscrit au marché boursier avant WeWork, qui avait frappé l’ambiance ...
Lire la suite…

Comment les entreprises trompent-elles les consommateurs?

Pour augmenter leurs profits, les entreprises recourent à divers moyens légitimes, tels que la décision d’améliorer leurs produits, cherchent à ...
Lire la suite…

Repensez-y, la production conduit toujours vers la croissance

Beaucoup associent l'augmentation de la production à la croissance et à la prospérité économique. Bien que cette prémisse ait un ...
Lire la suite…

Vengeance d’Adam Smith

Ou, comment Trump pousse-t-il à bout le plus long cycle de croissance de l'histoire des États-Unis d'Amérique ? En juillet, ...
Lire la suite…

Madame Soleil, l’horoscope au Club Dorothée

Non, ce n'est pas une blagues sur les blondes ou sur la canitie. D'après les données du FMI, l'économie mondiale ...
Lire la suite…

William Deming et le sursaut Japonais

En 1980, la chaîne de télévision américaine NBC a envoyé une de ses équipes au Japon dans le but de ...
Lire la suite…

La croissance de l’économie algérienne atteindra 1,9% en 2020

La Banque mondiale (BM) prévoit une croissance de l'économie algérienne de 1,9% durant l'année 2020, en hausse de 0,2 point ...
Lire la suite…

« Le paradoxe de Triffin » et la prophétie de l’effondrement de « Brighton Woods »

En 1960, l'économiste américano-belge Robert Triffin témoigna devant le Congrès et n'hésite pas un instant à critiquer sévèrement le système ...
Lire la suite…

Kelatma | Sponsorisé

2020 devra être l’année d’un véritable essor du secteur du tourisme en Algérie

Abdelkader Benmessaoud, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, a affirmé à Oran que 2020 devra être l’année d'un véritable essor ...
Lire la suite…

La prochaine révolution dans le monde du tourisme

Les entreprises de voyages et d’aviation utilisent souvent des technologies modernes pour faciliter leurs tâches, comme un système de tarification ...
Lire la suite…

Adrar va vulgariser les potentialités touristiques pour la réussite de la saison

Le secteur du tourisme et de l’artisanat dans la wilaya d’Adrar s’emploie à promouvoir les opportunités de vulgarisation des diverses ...
Lire la suite…

Tourisme saharien, nécessité de diversifier les activités et d’ouvrir de nouvelles voies dans les régions sud

Le ministre du Tourisme et de l'artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a affirmé à Alger la nécessité de diversifier les activités touristiques ...
Lire la suite…

Vers la création de pôles d’excellence de tourisme en Algérie

Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a fait état mardi à Chlef de préparatifs pour la création ...
Lire la suite…

Parc hôtelier, 12.000 nouveaux lits en 2019

Le parc hôtelier a été renforcé au niveau national de "12.000 nouveaux lits" au cours de l’année 2019, a affirmé ...
Lire la suite…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici