L’Etat soucieux de rationaliser l’exploitation des richesses souterraines nationales

0
27 054
Advertisement

Le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah a réaffirmé, dimanche, le souci de l’Etat d’exploiter de manière « rationnelle et intelligente » les ressources et richesses souterraines nationales au service du développement durable et de préserver le caractère social de l’Etat.

Dans une allocution à l’ouverture de la réunion du Conseil des ministres, M. Bensalah a précisé que les projets de textes soumis au conseil, notamment le Projet de loi de Finances (PLF-2020) et le Projet de loi sur les hydrocarbures, « prévoient des mesures audacieuses dans un contexte national et international difficile, à travers lesquelles l’Etat vise à créer une nouvelle dynamique à même de consolider les capacités de notre économie nationale et d’améliorer notre système social sur des bases saines et viables, par la rationalisation des dépenses publiques, la réduction du déficit budgétaire, la mise en place de mécanismes incitatifs pour le développement des régions du Sud et des Hauts Plateaux, l’amélioration de leur attractivité, la création d’emplois et l’encouragement des investissements nationaux et étrangers par la création d’un climat propice », soulignant qu' »il importe de saluer et de mettre en évidence tous ces efforts ».

Dans ce cadre, le chef de l’Etat a réaffirmé le souci de l’Etat d’exploiter de manière « rationnelle et intelligente les ressources et richesses souterraines nationales au service du développement durable et de préserver le caractère social de l’Etat, autant d’objectifs nobles que les institutions de l’Etat œuvrent à atteindre, à travers les nouvelles mesures contenues dans le projet de loi des finances (PLF-2020), notamment la proposition portant abrogation de la règle 51/49% pour les secteurs non stratégiques, l’ouverture prochaine des financements extérieurs en faveur des projets rentables prioritaires, dans le cadre d’une approche de développement étudiée visant à réaliser les équilibres, insuffler la dynamique de croissance économique et améliorer l’image de l’Algérie en tant que destination d’investissement ».

« Vu l’intérêt qu’accorde l’Etat à la protection de l’environnement et à la consommation rationnelle de l’énergie, il était tout à fait naturel d’introduire des changements dans ces deux domaines dans le cadre du projet de budget 2020, des changements qui permettront, outre la création de nouvelles ressources au profit Trésor, le développement d’une prise de conscience collective pour mettre fin au gaspillage et à la consommation irrationnelle de l’énergie, mais aussi pour promouvoir la culture de environnementale eu sein des entreprises économiques et parmi les membres de la société, en général », a précisé M. Bensalah.

« En dépit des pressions imposées au budget, l’Etat maintiendra, dans le cadre de la loi de finances 2020, les dépenses incompressibles, tels les transferts sociaux, les salaires, les charges de la sécurité sociale et celles liées au bon fonctionnement des institutions publiques, ainsi que la prise en charge des besoins sociaux des catégories vulnérables », a-t-il ajouté.

L’occasion était pour le chef de l’Etat de souligner que la nouvelle loi sur les hydrocarbures « permettra de procéder à des réformes profondes dans le secteur de l’énergie pour être au diapason des derniers développements survenus dans ce domaine aux niveaux national et international et réunir les conditions nécessaires à la concrétisation du plan de développement de la compagnie Sonatrach, à même de lui permettre de relever les défis, couvrir les besoins du pays en hydrocarbures et continuer à renforcer sa place parmi les compagnies pétrolières et gazières de renommée mondiale ».

Concernant l’élection présidentielle du 12 décembre, M. Bensalah a rappelé l’installation de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), « une des revendications populaires pressantes relevée dans le rapport de l’Instance nationale de dialogue et de médiation (INDM) », soulignant qu' »elle accomplit aujourd’hui son travail en toutes liberté et indépendance ».

Il a souligné que « des instructions ont été données aux pouvoirs publics pour le transfert vers cette Autorité de toutes les prérogatives de l’administration publique en matière électorale, un développement inédit dans l’histoire de notre pays qui s’inscrit dans le processus fondateur pour l’édification d’un système électoral transparent qui traduit la volonté sincère de l’Etat, son engagement de neutralité et son attachement profond à assurer la régularité de la prochaine échéance électorale dans toutes ses phases ».

« Il ressort du bilan enregistré à ce jour qu’en dépit des entraves, l’Etat a honoré ses engagements et n’a, à aucun moment, dévié de sa démarche sincère visant à permettre à notre peuple de choisir, librement et souverainement, le président de la République », a-t-il ajouté, précisant que « l’Etat est aujourd’hui résolument engagé dans la sécurisation du processus de l’élection présidentielle dans toutes les régions du pays afin que les citoyens puissent exercer leur droit de choisir un président jouissant de toute la légitimité qui lui permet de concrétiser l’aspiration profonde au changement, répondre aux revendications populaires légitimes et opérer les profondes réformes escomptés dont notre pays a grandement besoin ».

« Cette démarche n’aurait pu se concrétiser sans la mobilisation et la persévérance de toutes les institutions de l’Etat, notamment l’Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de la glorieuse Armée de libération nationale (ALN). Je tiens ici à saluer son haut commandement et lui exprimer ma gratitude pour son attachement à la voie constitutionnelle, son engagement en faveur de la préservation des institutions de l’Etat et son souci d’accompagner notre peuple dans cette étape décisive de son histoire et de protéger la sécurité et l’intégrité territoriale de notre pays face à toutes les tentatives visant à le déstabiliser et à semer la division et la discorde entre ses enfants », a affirmé M. Bensalah.

Le chef de l’Etat a relevé « l’adhésion du peuple algérien à cette démarche nationale qui témoigne de sa maturité politique et de sa profonde compréhension des défis intérieurs majeurs, notamment en matière économique et sociale, ainsi que des menaces qui guettent notre sécurité nationale dans un environnement régional et international complexe ».

Enfin, le chef de l’Etat a appelé les citoyens à « mettre de côté tous les calculs étroits et à se mobiliser pour faire aboutir cette élection décisive prévue le 12 décembre afin de choisir en toute liberté et souveraineté le président qui prendra les rênes du pays ».

Dans ce contexte, M. Bensalah s’est dit confiant que « les Algériens sont conscients des priorités de cette conjoncture décisive que traverse le pays » et qu »‘ils sauront contrer ceux qui refusent de se conformer aux règles de la démocratie et aux résultats des urnes qui consacrent la volonté du peuple, source de tout pouvoir ».

Algeria | Djazairy.

Une version de cet article a été imprimée aujourd’hui dans l’édition Djazairy Newspapers. Commande de réimpressions | PDF | Souscrire

Les opinions exprimées dans les commentaires sont celles des propriétaires et non celles de Djazairy Newspapers. Les propos qui incluent des abus envers des personnes, d’un peuple ou d’un État seront annulés. Il est rappelé aux visiteurs qu’il s’agit d’un site d’information généraliste et économique et n’accepte pas les racontars politiques, idéologiques ou religieux.


Genesis 2020 | Sponsorisé

Avec ses pertes continues, est-il temps de changer de stratégie pour Uber ?

Uber avait été intelligent - ou probablement chanceux - d’être inscrit au marché boursier avant WeWork, qui avait frappé l’ambiance ...
Lire la suite…

Comment les entreprises trompent-elles les consommateurs?

Pour augmenter leurs profits, les entreprises recourent à divers moyens légitimes, tels que la décision d’améliorer leurs produits, cherchent à ...
Lire la suite…

Repensez-y, la production conduit toujours vers la croissance

Beaucoup associent l'augmentation de la production à la croissance et à la prospérité économique. Bien que cette prémisse ait un ...
Lire la suite…

Vengeance d’Adam Smith

Ou, comment Trump pousse-t-il à bout le plus long cycle de croissance de l'histoire des États-Unis d'Amérique ? En juillet, ...
Lire la suite…

Madame Soleil, l’horoscope au Club Dorothée

Non, ce n'est pas une blagues sur les blondes ou sur la canitie. D'après les données du FMI, l'économie mondiale ...
Lire la suite…

William Deming et le sursaut Japonais

En 1980, la chaîne de télévision américaine NBC a envoyé une de ses équipes au Japon dans le but de ...
Lire la suite…

La croissance de l’économie algérienne atteindra 1,9% en 2020

La Banque mondiale (BM) prévoit une croissance de l'économie algérienne de 1,9% durant l'année 2020, en hausse de 0,2 point ...
Lire la suite…

« Le paradoxe de Triffin » et la prophétie de l’effondrement de « Brighton Woods »

En 1960, l'économiste américano-belge Robert Triffin témoigna devant le Congrès et n'hésite pas un instant à critiquer sévèrement le système ...
Lire la suite…

Kelatma | Sponsorisé

2020 devra être l’année d’un véritable essor du secteur du tourisme en Algérie

Abdelkader Benmessaoud, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, a affirmé à Oran que 2020 devra être l’année d'un véritable essor ...
Lire la suite…

La prochaine révolution dans le monde du tourisme

Les entreprises de voyages et d’aviation utilisent souvent des technologies modernes pour faciliter leurs tâches, comme un système de tarification ...
Lire la suite…

Adrar va vulgariser les potentialités touristiques pour la réussite de la saison

Le secteur du tourisme et de l’artisanat dans la wilaya d’Adrar s’emploie à promouvoir les opportunités de vulgarisation des diverses ...
Lire la suite…

Tourisme saharien, nécessité de diversifier les activités et d’ouvrir de nouvelles voies dans les régions sud

Le ministre du Tourisme et de l'artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a affirmé à Alger la nécessité de diversifier les activités touristiques ...
Lire la suite…

Vers la création de pôles d’excellence de tourisme en Algérie

Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a fait état mardi à Chlef de préparatifs pour la création ...
Lire la suite…

Parc hôtelier, 12.000 nouveaux lits en 2019

Le parc hôtelier a été renforcé au niveau national de "12.000 nouveaux lits" au cours de l’année 2019, a affirmé ...
Lire la suite…