L’Algérie ambitionne d’exporter près de 6 millions de tonnes à l’horizon 2020

0
17 050
Advertisement

L’Algérie ambitionne d’exporter près de 6 millions de tonnes de ciment, à l’horizon 2020, après avoir réussi à réaliser son autosuffisance dans cette matière, a fait savoir, à Alger, la ministre de l’Industrie et des mines.

S’exprimant à l’occasion d’une journée d’études sur « la construction des routes en béton de ciment », la ministre a indiqué que la stratégie tracée ces dernières années par les pouvoirs publics s’est basée sur le lancement d’importants investissements en matière de production du ciment, relevant que cette démarche était dictée par la nécessité, pour le pays, de satisfaire les besoins de plusieurs secteurs, à l’instar du bâtiment, des travaux publics, de l’habitat et de l’hydraulique, d’une part et limiter l’importation de cette matière d’autre part.

Ces investissements ont permis au pays de réaliser, dès 2017, l’autosuffisance dans cette matière, et plus encore d’atteindre une capacité de production avoisinant les 32 millions de tonnes durant la même année et de dépasser 40 millions de tonnes en 2020 avec l’entrée en service de plusieurs autres usines, a souligné la ministre.

Devant cette situation, le ministère a mis en place « un plan d’action spécial pour faciliter l’exportation de l’excédent de production enregistré et de lancer une réflexion autour d’éventuelles autres utilisations de cette matière », a ajouté le ministre, rappelant que l’exportation figurait parmi les options offertes pour prendre en charge cet excédent.

Plaidant pour la réalisation de structures et des services logistiques nécessaires pour faciliter l’exportation du ciment à des prix compétitifs, la ministre a fait état d’un travail en cours pour trouver des accès dans les marchés internationaux à l’effet de vendre une partie de l’excédent local, avant de relever que les acteurs ambitionnaient d’exporter près de 6 millions de tonnes à l’horizon 2020.

Elle a mis en avant, par ailleurs, l’impérative amélioration de la compétitivité du ciment algérien, en termes de qualité, de prix et de conformité aux normes internationales, outre le nécessaire respect des délais de livraison, un facteur important dans la satisfaction et la fidélisation du client.

Rappelant que l’Algérie comptait uniquement trois usines de ciment au lendemain de l’indépendance, la ministre a indiqué que dix-sept (17) usines activent actuellement à travers les quatre coins du pays, en sus d’autres devant entrer prochainement en service.

Le ciment dans la réalisation des routes: une démarche s’inscrivant dans la politique de rationalisation des dépenses

Évoquant le deuxième objectif de la stratégie de développement de l’industrie du ciment, elle a indiqué qu’il s’agit de diversifier la production des entreprises algériennes, à l’instar des produits de ciment pétrolier et du béton prêt à l’emploi, de réfléchir à d’autres accès pour l’excédent de production, outre l’utilisation de cette matière dans la réalisation des infrastructures routières, une démarche, a-t-elle dit, en pleine adéquation avec les mesures initiées par l’Etat pour rationaliser les dépenses et réduire les importations.

L’organisation de cette journée d’études « émane de la conviction des pouvoirs publics, en tête desquels le Premier ministre, de la nécessité de trouver les meilleures voies pour le développement de cette technique dans notre pays, fructifiant ainsi les investissements importants consentis par le pays dans l’industrie du ciment », a indiqué la ministre.

Ainsi la proposition de prise en charge de l’excédent de production du ciment, objet de la journée d’études, vise à examiner les intérêts économiques et techniques de la réalisation des routes avec le béton de ciment en Algérie.

Les premières études effectuées par les experts sur cette technique font état d’une « importante opportunité économique consacrant l’utilisation quasi exclusive des produits locaux dans la réalisation de ce type d’infrastructures pouvant limiter l’importation du bitume, un produit extrêmement polluant et périssable », a-t-elle souligné.

Mettant en avant l’importance accordée par son département aux conclusions devant couronner cette rencontre, la ministre a affirmée que ces propositions et recommandations seront prises en considération par les pouvoirs publics dans les décisions en rapport avec le développement de l’industrie du ciment.

Organisée sous le patronage de Noureddine Bedoui avec la collaboration du ministère des Travaux publics et des Transports, la rencontre a été marquée par la participation de représentants de plusieurs instances et entreprises publiques et privées, des entreprises de réalisation des routes, des experts et des techniciens.

Algeria | Djazairy.

Une version de cet article a été imprimée aujourd’hui dans l’édition Djazairy Newspapers. Commande de réimpressions | PDF | Souscrire

Les opinions exprimées dans les commentaires sont celles des propriétaires et non celles de Djazairy Newspapers. Les propos qui incluent des abus envers des personnes, d’un peuple ou d’un État seront annulés. Il est rappelé aux visiteurs qu’il s’agit d’un site d’information généraliste et économique et n’accepte pas les racontars politiques, idéologiques ou religieux.


Genesis 2020 | Sponsorisé

Avec ses pertes continues, est-il temps de changer de stratégie pour Uber ?

Uber avait été intelligent - ou probablement chanceux - d’être inscrit au marché boursier avant WeWork, qui avait frappé l’ambiance ...
Lire la suite…

Comment les entreprises trompent-elles les consommateurs?

Pour augmenter leurs profits, les entreprises recourent à divers moyens légitimes, tels que la décision d’améliorer leurs produits, cherchent à ...
Lire la suite…

Repensez-y, la production conduit toujours vers la croissance

Beaucoup associent l'augmentation de la production à la croissance et à la prospérité économique. Bien que cette prémisse ait un ...
Lire la suite…

Vengeance d’Adam Smith

Ou, comment Trump pousse-t-il à bout le plus long cycle de croissance de l'histoire des États-Unis d'Amérique ? En juillet, ...
Lire la suite…

Madame Soleil, l’horoscope au Club Dorothée

Non, ce n'est pas une blagues sur les blondes ou sur la canitie. D'après les données du FMI, l'économie mondiale ...
Lire la suite…

William Deming et le sursaut Japonais

En 1980, la chaîne de télévision américaine NBC a envoyé une de ses équipes au Japon dans le but de ...
Lire la suite…

La croissance de l’économie algérienne atteindra 1,9% en 2020

La Banque mondiale (BM) prévoit une croissance de l'économie algérienne de 1,9% durant l'année 2020, en hausse de 0,2 point ...
Lire la suite…

« Le paradoxe de Triffin » et la prophétie de l’effondrement de « Brighton Woods »

En 1960, l'économiste américano-belge Robert Triffin témoigna devant le Congrès et n'hésite pas un instant à critiquer sévèrement le système ...
Lire la suite…

Kelatma | Sponsorisé

2020 devra être l’année d’un véritable essor du secteur du tourisme en Algérie

Abdelkader Benmessaoud, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, a affirmé à Oran que 2020 devra être l’année d'un véritable essor ...
Lire la suite…

La prochaine révolution dans le monde du tourisme

Les entreprises de voyages et d’aviation utilisent souvent des technologies modernes pour faciliter leurs tâches, comme un système de tarification ...
Lire la suite…

Adrar va vulgariser les potentialités touristiques pour la réussite de la saison

Le secteur du tourisme et de l’artisanat dans la wilaya d’Adrar s’emploie à promouvoir les opportunités de vulgarisation des diverses ...
Lire la suite…

Tourisme saharien, nécessité de diversifier les activités et d’ouvrir de nouvelles voies dans les régions sud

Le ministre du Tourisme et de l'artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a affirmé à Alger la nécessité de diversifier les activités touristiques ...
Lire la suite…

Vers la création de pôles d’excellence de tourisme en Algérie

Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a fait état mardi à Chlef de préparatifs pour la création ...
Lire la suite…

Parc hôtelier, 12.000 nouveaux lits en 2019

Le parc hôtelier a été renforcé au niveau national de "12.000 nouveaux lits" au cours de l’année 2019, a affirmé ...
Lire la suite…