Brexit pour Boris Johnson .. Premier ministre !

0
37

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a présenté une position de négociation intransigeante avec l’Union européenne, ouvrant la voie à de lourdes discussions sur le Brexit avant le départ prévu du Royaume-Uni le 31 octobre.

Dans un premier discours au Parlement, M. Johnson a répété jeudi que le plan mis en place pour éviter une frontière sur l’île d’Irlande après le Brexit – l’un des éléments centraux de l’accord sur le divorce – était « inacceptable » et devrait être aboli.

« Bravo à Boris Johnson, mais si vous n’espérez rien de vraiment constructif, vous ne serez pas déçu!» »

L’élection de Boris Johnson au poste de Premier ministre britannique, pourrait donner une «chance à la paix» et redonner l’espoir de réussir le Brexit à la majorité anti-bruxelloise au Royaume-Uni, a supposé dans un entretien accordé à Sputnik Nick Griffin, ancien eurodéputé britannique.

Dans une perspective géopolitique mondiale, le résultat est sans doute meilleur que si l’actuel ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt avait gagné, a déclaré à Sputnik Nick Griffin, ancien eurodéputé britannique, commentant l’élection de Boris Johnson, ancien maire de Londres et ex-chef du Foreign Office, à la tête des Tories, soit à la tête du gouvernement au Royaume-Uni.

© REUTERS – Dado Ruvic – Illustration

Boris Johnson a très largement remporté la course pour devenir le prochain Premier ministre britannique face au ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt, selon des résultats annoncés mardi 23 juillet par le Parti conservateur. Il prendra officiellement ses fonctions mercredi.

L’ancien maire de Londres et ex-chef de la diplomatie britannique a obtenu 92.153 voix des quelque 159.000 votes des membres du parti qui étaient appelés à les départager, contre 46.656 voix pour M.Hunt. Il devient donc chef des Tories et obtiendra les clés de Downing Street mercredi après-midi après une visite à la reine Élisabeth II.

À peine élu, le futur Premier ministre britannique s’est engagé à mettre en œuvre le Brexit au plus tard le 31 octobre.

«Nous allons mettre en œuvre le Brexit le 31 octobre», la date butoir fixée après deux reports, a déclaré l’ancien maire de Londres, alors que les partisans de la sortie craignent un nouveau report de cette échéance.

© REUTERS – Henry Nicholls

Boris Johnson a besoin d’un nouveau gouvernement et veillera à ce que tous ses ministres clés adhèrent à un Brexit sans accord pour que l’Union européenne ne doute pas que le Royaume-Uni en sorte finalement, a déclaré à Sputnik Rodney Atkinson, grand spécialiste britannique de l’économie politique.

L’ex-maire de Londres et ex-chef de la diplomatie britannique a obtenu 92.153 voix des quelque 159.000 votes des membres du parti qui étaient appelés à les départager, contre 46.656 voix pour M. Hunt. Il devient donc chef des Tories et obtiendra les clés de Downing Street mercredi après-midi après une visite à la reine Élizabeth II..

Le gouvernement de Theresa May ne comportait qu’une très petite minorité de partisans du Brexit. Aucun des postes clés n’y était occupé par ceux qui avaient voté pour le Brexit. Boris Johnson va le changer, a estimé Rodney Atkinson, fondateur du site Web freenations.net et ancien conseiller de plusieurs ministres britanniques, réfléchissant dans un entretien accordé à Sputnik aux premières démarches du nouveau Premier ministre.

D.A

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici