Al-Bayt al-muqaddas, le Temple sanctifié d’Abraham, bientôt révélé !

0
111 727

Presque tout le monde sait que Jérusalem n’est pas ou n’abrite pas le sanctuaire sacré, ni au Moyen-Orient, ni dans la péninsule arabique, ni dans le Sinaï. C’est une dimension qui s’ouvrent pour nous et pour toutes les religions monothéisme, un nouvel air.

Terre d’Abraham, de Moïse, de Jésus et l’ensemble des Apôtres, David et Salomon, Joshua, Jonas, Ismael, Joseph, cette terre sacré cache souvent des secrets. Resté dans l’ombre, ce Temple sacré (Awal Bayt) a toujours occupé une place majeur et la première Qibla chez l’ensemble les Prophètes, appeler aussi le Sanctuaire du Grand Pèlerinage.

Ville Sainte, est en réalité, la porte ouverte vers le ciel. C’est ce que nous allons vous révéler bientôt, ici, au grand publique, par le biais d’une personne, que nous nommerons, « M ».

Module sonore développé par Djazairy.

Preuve que ni la Qibla, ni Medine ni Mekka ne sont en Arabie Saoudite, une note mise en ligne sur  « L’invention du culte musulman dans l’Algérie coloniale » ou « The Invention of Muslim Worship in Nineteenth Century Colonial Algeria », dont voici un extrait :

« Pour ce qui est d’Alger, la situation change en octobre 1835 quand le mufti malékite d’Alger, dans une lettre adressée au gouverneur général, dénonce la gestion de « l’oukil de Médine et La Mecque », c’est-à-dire de son responsable, son « gérant ». L’expression « La Mecque et Médine » désigne l’une des fondations pieuses, ou habous, les plus importantes de la ville d’Alger. La mise en cause de l’oukil de La Mecque et Médine entraîne sa démission et inaugure une nouvelle phase : les autorités françaises commencent à s’intéresser de plus près au fonctionnement des fondations pieuses. À partir de ce moment, les agents de l’administration française vont progressivement être en charge du dossier. Une nouvelle organisation est mise en place avec, pour la première fois, la présence de fonctionnaires français. »

« Si le habous de La Mecque et Médine est déjà au moment de la conquête, l’une des institutions religieuses les plus importantes d’Alger, sa position se renforce avec la politique française. Cette dernière consiste à faire entrer dans son giron d’autres fondations religieuses pour s’en assurer le contrôle selon un mécanisme assez simple calqué sur celui qui a permis de mettre la main sur La Mecque et Médine : dénoncer la gestion de l’oukil d’une institution religieuse, puis en transférer la gestion à La Mecque et Médine. Les oukils des Andalous, du subul al-khayrât et du bayt al-mâl, mais aussi d’autres institutions de moindre importance, se voient tous dénoncés soit par leurs bénéficiaires, soit par d’autres musulmans pour détournement de fonds. »

« De manière générale, la tendance est à la centralisation des différentes fondations caritatives musulmanes en une seule sous contrôle d’agents français. Dans l’optique de l’administration coloniale, les bénéfices d’une telle opération sont multiples : limiter le nombre d’intermédiaires, identifier les biens des habous en vue d’en contrôler les recettes et les dépenses. Au milieu des années 1840, une grande partie des habous connus des autorités sont ainsi entrés dans le giron de La Mecque et Médine, donc sont sous le contrôle des autorités françaises. Cependant, le processus est loin de s’étendre à tout le territoire. Seules les fondations pieuses en contexte urbain sont connues des Français : les habous situés en milieu rural ou dans les parties non encore conquises, comme la kabylie, échappent aux colonisateurs. »

Autres preuves que la Mecque et Médine se trouvent en Algérie .. sources : De l’établissement des français dans la régence d’Alger, et des moyens d’en assurer la prospérité : suivi d’un grand nombre de pièces justificatives ..

Londres | Omar Brixi.

Une version de cet article a été imprimée aujourd’hui dans l’édition Djazairy Newspapers. Commande de réimpressions | PDF | Souscrire

Les opinions exprimées dans les commentaires sont celles des propriétaires et non celles de Djazairy Newspapers. Les propos qui incluent des abus envers des personnes, d’un peuple ou d’un État seront annulés. Il est rappelé aux visiteurs qu’il s’agit d’un site d’information généraliste et économique et n’accepte pas les racontars politiques, idéologiques ou religieux.


Genesis 2020 | Sponsorisé

Droits de douane sur la Chine à mi-décembre

Le président américain Donald Trump a tiré plusieurs balles à la fois, dans le cadre de sa guerre commerciale, non ...
Lire la suite…

Dans la lutte pour la domination industrielle, la Chine va gagner !

Certains décideurs politiques et décideurs s'opposent à la première phase de l'accord commercial, rédigé par Donald Trump, car il se ...
Lire la suite…

Avec ses pertes continues, est-il temps de changer de stratégie pour Uber ?

Uber avait été intelligent - ou probablement chanceux - d’être inscrit au marché boursier avant WeWork, qui avait frappé l’ambiance ...
Lire la suite…

Comment les entreprises trompent-elles les consommateurs?

Pour augmenter leurs profits, les entreprises recourent à divers moyens légitimes, tels que la décision d’améliorer leurs produits, cherchent à ...
Lire la suite…

Repensez-y, la production conduit toujours vers la croissance

Beaucoup associent l'augmentation de la production à la croissance et à la prospérité économique. Bien que cette prémisse ait un ...
Lire la suite…

Vengeance d’Adam Smith

Ou, comment Trump pousse-t-il à bout le plus long cycle de croissance de l'histoire des États-Unis d'Amérique ? En juillet, ...
Lire la suite…

Madame Soleil, l’horoscope au Club Dorothée

Non, ce n'est pas une blagues sur les blondes ou sur la canitie. D'après les données du FMI, l'économie mondiale ...
Lire la suite…

William Deming et le sursaut Japonais

En 1980, la chaîne de télévision américaine NBC a envoyé une de ses équipes au Japon dans le but de ...
Lire la suite…

Kelatma | Sponsorisé

Trophée du tourisme pour encourager les initiatives et appuyer l’innovation

Abdelkader Benmessaoud a qualifié, mardi à Alger, d'"importante" l'organisation de la première édition du Trophée du tourisme pour l'encouragement des ...
Lire la suite…

2020 devra être l’année d’un véritable essor du secteur du tourisme en Algérie

Abdelkader Benmessaoud, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, a affirmé à Oran que 2020 devra être l’année d'un véritable essor ...
Lire la suite…

La prochaine révolution dans le monde du tourisme

Les entreprises de voyages et d’aviation utilisent souvent des technologies modernes pour faciliter leurs tâches, comme un système de tarification ...
Lire la suite…

Adrar va vulgariser les potentialités touristiques pour la réussite de la saison

Le secteur du tourisme et de l’artisanat dans la wilaya d’Adrar s’emploie à promouvoir les opportunités de vulgarisation des diverses ...
Lire la suite…

Tourisme saharien, nécessité de diversifier les activités et d’ouvrir de nouvelles voies dans les régions sud

Le ministre du Tourisme et de l'artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a affirmé à Alger la nécessité de diversifier les activités touristiques ...
Lire la suite…

Vers la création de pôles d’excellence de tourisme en Algérie

Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a fait état mardi à Chlef de préparatifs pour la création ...
Lire la suite…

Parc hôtelier, 12.000 nouveaux lits en 2019

Le parc hôtelier a été renforcé au niveau national de "12.000 nouveaux lits" au cours de l’année 2019, a affirmé ...
Lire la suite…